« Li Chin » de Shin Kyung Sook

Les mains de Li Chin s’ouvraient comme des mains de chapeau-du-diable et se refermaient pour devenir des poings aussi durs que des pierres. Elles tournaient, s’arrondissaient et s’épanouissaient à nouveau. À propos de l’auteure Shin Kyung Sook est une romancière…